Compétition à quoi sers-tu ?!

Compétition à quoi sers-tu-azendream-coaching-citation-accomplissement-confiance-change-changer-vie-fleurs-de-bach-eftJe suis régulièrement confrontée à la compétition, comme beaucoup de gens maintenant. Alors je me suis souvent posé cette question : Compétition à quoi sers-tu ?!

La compétition se fait en général avec d’autres femmes, mais aussi avec certain homme…

Et de prime abord, je pense ne rien leur avoir fait … Mais bons les ressentis de chacun entraînent parfois de curieuses choses !

Pourquoi vouloir toujours se mettre en avant et vouloir écraser les autres ?

Pourquoi ne pas trouver une sorte d’entraide ? Une collaboration peut-être ?

Il est vrai que pour certain(es) la compétition est une source de motivation et d’existence (on ne peut pas exister sans la compétition…Franchement je demande à voir !!!!!)

Pour moi, la compétition nous tire directement dans une tempête d’incertitude de soi. Un climat mal sain ou finalement tout le monde ou presque se regarde en chien de faïence et se demande quand l’autre va aller à terre pour pouvoir lui porter l’estocade finale avec une grande satisfaction.

Dans le monde de l’entreprise comme dans celui de la vie quotidienne, finalement on se retrouve confronté(e) à la compétition, il faut absolument écraser l’autre et gagner !!! (Triste constat)

Il faut le piétiner, lui faire manger la poussière, lui dire que le meilleur ce n’est pas lui ou elle …Mais Nous !!!! Oui nous sommes le ou la meilleur(e) !!!

Ah bon et pourquoi ?

Mais alors, compétition à quoi sers-tu ?!

Mais pourquoi tant de haine !?!

Le sentiment de compétition est intimement relié à l’estime de soi. Vous savez votre égo, votre petite voix intérieure.

Question : Manquez-vous à ce point de reconnaissance et d’estime de vous pour devoir écraser à tout prix une personne qui pourrait enfin de compte vous apporter des choses ? Voire même vous aider à progresser dans votre travail, ou votre vie.

Pour beaucoup le jugement est permanent. Il y a de nombreux inconvénients à faire référence aux autres pour créer son propre système de valeur. Nous sommes tous unique dans notre genre. Ce qui convient à l’un n’est pas forcément bon pour l’autre.

Comment peut-on passer sa vie à envier l’autre au lieu de lui dire que l’on est content(e) pour lui ou elle ?

Oui certaines personnes sont plus intelligentes, ont plus de chance, de savoir, d’amis, d’argent, de biens matériels, de spiritualité que vous ou moi et alors ?

Ils vous empêchent vraiment d’être heureux(se) ?

Mais il y a aussi ceux qui ont encore moins que vous …

Et ceux-là, vous en êtes jaloux(se) ?

Ah non pas ceux-là !!!!

Mais pourquoi donc ?

Pourquoi ne pas entrer en compétition avec eux et être jaloux d’eux aussi ?

Le propre de la compétition est bien de posséder ce que l’autre n’a pas ?

Après tout, ils ont aussi quelque-chose que vous n’avez pas !!!!

Que d’inconvénients finalement à utiliser les autres comme référence à sa propre valeur. Non ?

J’ai constaté une chose au fil des années, c’est qu’il n’y a jamais de victoire lorsqu’on est en compétition. Enfin pour moi en tout cas, cela m’a toujours laissé un sentiment de frustration. Quand on est en compétition avec les autres où se trouve l’échange ?

Quand on est en compétition, ne sommes-nous pas finalement confrontés(es) à nos peurs ?

À notre manque de confiance ?

Notre peur de ne pas être à la hauteur, ou d’être jugé(e).

Oui ce sentiment est légitime. Mais dites-vous bien une chose, c’est que quoi vous fassiez vous serez jugé(e), critiqué(e), etc…

On prête cette phrase à Pierre-de-Courbertin : L’important c’est de participer. (Il n’aurait  pas dit cela, mais plutôt quelque chose comme « L’important dans la vie ce n’est pas le triomphe, mais le combat, l’essentiel ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu ».)

La compétition proprement dite est pour moi une de perte de temps et d’énergie. Je préfère avancer sereinement.

J’ai ce côté « fataliste » (diront certaine personne compétitive) qui me permet de dire que la vie se charge de réparer les injustices. Certain l’appel l’effet boomerang, d’autre encore autrement.

Tu donnes de l’amour on te renvoi de l’amour ! Tu donnes autre chose… alors penses à ce que tu risques de recevoir.

C’est le vieil adage : qui sème le vent récolte la tempête. Toute action à une répercussion.

Les choses sont ainsi faites. Dans toutes choses il y a une réponse.

Ne souhaitez pas changer les autres vous perdrez votre temps et votre énergie. Travaillez sur ce qui est important : Vous et Vos valeurs.

Pour votre santé et votre bien-être : Arrêtez la compétition mal saine !!!!

Faites-vous ce cadeau : Respectez-vous en vous faisant confiance.

N’hésitez pas à commentez et à partager. On reste aussi en contact sur le groupe et la boutique 😊

 

bonheur,positif au quotidien objectifs-importance que l’on donne-azendream-developpement-personnel-coaching-fleur de Bach

bonheur,objectifs-azendream-developpement-personnel-coaching-fleur de Bach - boutique

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page